Minute papillon ! – Aurélie Valognes

Résumé :

Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s’effondre.
Cette ex-nounou d’enfer est alors contrainte d’accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie  ?

Un roman optimiste et un condensé de bonne humeur. 
Éva Roque, Télé 7 jours.

🀫La couverture :

Dans le même thème que Mémé dans les orties, j’aime beaucoup les carreaux vichy. De plus, ça fait une continuité avec ses précédents livres. J’aime bien ça.

☺︎Mon avis :

Après avoir adoré Mémé dans les orties, je me suis plongée avec enthousiasme dans Minute Papillon!

Rose est une mère célibataire. Elle élève seul depuis 18 ans son fils Baptiste et enchaine les boulots bien moins prometteur que ce qu’elle espérait. Tout se passait bien, jusqu’à ce que son fils Baptiste lui annonce qu’il quitte la maison pour aller vivre avec sa petite amie Anglaise, Jessica. Et pour couronner le tout, elle perd son emploi.

Pour faire face, elle peut compter sur sa soeur Lili, et sur la mère de son employeur. Ce lit alors une belle histoire entre Colette et Rose. Colette, bien qu’un peu bizarre sur les bords, va soutenir Rose dans toutes ses démarches. Elle va tout d’abord lui apprendre à cuisiner, puis la conseiller sur son fils qui exige des explications sur son père.

Le personnage de Rose est mi triste mi joyeux. On fait face à une mère célibataire, désemparé face à son fils qui devient adulte. Elle se retrouve seule et doit s’habituer à cette nouvelle vie. Son fils ne lui facilite pas la tâche non plus… Il va devenir papa. Un choc pour Rose qui voyait encore son fils comme son véritable bébé, mais qui va lui même avoir un bébé. De plus, Rose ne se voit pas encore grand-mère à 36ans.

Le point positif est que Rose va rencontrer de nouveau Pierre, le père de Baptiste. Et même après les années qui se sont écoulées, Pierre et Rose ressentent toujours les mêmes choses l’un pour l’autre. Une belle histoire finalement…

Baptiste, je pensais au début que ce n’était qu’un fils ingrat, qui n’était pas reconnaissant de tout les sacrifices que sa mère a fait pour lui. Mais on comprend bien vite qu’il souffre d’un manque paternel. Il veut seulement des réponses à ses questions, pour savoir enfin qui il est. Il mène certes la vie dure à sa mère, mais c’est nécessaire pour faire bouger les choses.

Le personnage que j’ai préféré c’est celui de Colette. Mère de Véronique qui incarne le stéréotype d’une femme riche et ingrate, Colette est une grand mère qui m’a fait rire. En manque d’affection elle aussi, elle va trouve à travers Rose, la fille qu’elle aurait toujours voulu. S’aidant toutes les deux, les deux femmes m’ont ému par leur amitié qui ressemble à un véritable lien familiale.

Mémé si j’ai préféré Mémé dans les orties, j’ai trouvé ce livre d’Aurélie Valognes pas mal du tout. Une histoire simple mais tellement plaisante à lire au soleil.

✌︎L’anecdote à propos de l’auteur :

Elle est diplômée de l’École Supérieure de Commerce (ESC Reims) en 2006 et de NEOMA Business School en 2007.

★Note :

14/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s