Just don’t mention it – Estelle Maskame

Résumé :

Le quatrième tome du phénomène D.I.M.I.L.Y, à travers les mots de Tyler !

 » Ça fait des semaines que je me demande ce qui chez elle m’émeut à ce point, pourquoi j’aime qu’elle fasse attention à moi, pourquoi avec elle je n’arrive pas à être Tyler Bruce. Maintenant je sais. C’est parce que j’adore cette fille.  »

À dix-sept ans, Tyler a tout pour lui : une petite amie à tomber, une réputation de bad boy que le monde lui envie, une popularité qui fait de lui le pilier incontournable des fêtes les plus démentes… Mais en réalité, Tyler est en mille morceaux. Et rien ne le fera partager son secret… Jusqu’à ce qu’Eden arrive. Une demi-soeur qui voit le gamin fragile et vulnérable qui se cache en lui…

La couverture :

Dans le même style que les 3 premiers tomes. Top !

Mon avis :

Tyler, 17 ans, a la vie du typique bad boy americain. Une grosse voiture, la copine la plus populaire, il participe à tous les évènements indispensable de l’année. Cependant, sous ses airs de bad boy, se cache un enfant meurtri par les coups de son père. Personne ne devait connaître ce Tyler la. Mais c’était sans compter sur l’arrivée de sa demi sœur, Eden.

Cette suite était très attendue des fans de D.I.M.i.L.Y.

Je peux vous le dire tout de suite, ce fut un énorme coup de cœur.

On apprend à vraiment connaître Tyler et son passé. Des flashs bacS nous sont révélés 1 chapitre sur 2 nous donnant encore plus de détails sur l’enfance de Tyler.

Obligatoirement, on fond encore plus pour ce personnage.

Au fur et à mesure des pages, Tyler redevient le jeune homme qu’il est réellement grâce à la présence d’Eden. Il ne joue plus le rôle du bad boy mais plutôt du jeune homme gentil et responsable.

On en apprend également beaucoup sur sa mère, Ella. Personnage très important dans ce chapitre. Cette mère est très touché par l’attitude de son ex mari, et s’en veux énormément de n’avoir rien vu auparavant.

Ce tome 4 est vraiment une réussite. Je pensais m’ennuyer en le lisant comme je m’étais ennuyer en lisant Darker. Mais ce fut tout l’inverse. On continue d’en apprendre sur les personnes. Il est aussi addictif voir plus addictif que les précédents

Ce livre est une petite merveille à lire sans modération. Ce qui est intéressant c’est qu’on peut le lire en ayant lu la série D.I.M.I.L.Y ou alors commencé par celui ci.

Ma note :

18/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s