The Shakespeare Sisters : A la grâce de l’automne, Tome 2 – Carrie Elks

Résumé :

L’amour s’épanouit quand on s’y attend le moins…

Juliet Shakespeare en a sa claque de l’amour. Entre le développement de sa boutique de fleurs et son adorable fille qu’elle élève seule après une séparation houleuse avec son futur ex-mari, sa vie de femme est assez compliquée comme ça.

Mais quand Ryan Sutherland, séduisant père célibataire d’un petit garçon, emménage dans la maison voisine, tout change. Malgré ses efforts pour l’ignorer, Juliet ne peut rien contre le magnétisme de son voisin, un Roméo décontracté qui suscite en elle des émotions irrépressibles.

Ryan est photographe. Il n’est revenu dans sa ville natale du Maryland que pour quelques mois. Alors, à quoi bon tomber amoureux d’une femme qu’il devra rapidement quitter ? Mais c’est méconnaître Juliet, la mystérieuse et belle rouquine d’à côté. Et en elle, il se pourrait bien qu’il ait trouvé tout ce qu’il a jamais désiré au monde…

🀫La couverture :

Une couverture banale mais sympathique. On voit apparaître l’héroïne du tome en question avec ses soeurs en arrière plan. Rien de très original mais satisfaisant. 1 tome, 1 soeur, 1 couleur, 1 style.

J’aime qu’il y est une certaine cohérence entre les 4 tomes

☺︎Mon avis :

Dans ce deuxième tome, on découvre Juliet. Maman d’une petite Poppy et fleuriste, Juliet vit seule depuis sa séparation avec Thomas. L’amour est loin de préoccuper Juliet.

Mais c’est sans compter sur l’installation dans la maison voisine du cher Ryan, photographe et papa d’un petit Charlie, qui est dans la même classe que Poppy.

On assiste au fur et à mesure de l’histoire de l’amour naissant entre Juliet et Ryan, sans compter sur la présence de Thomas qui ne cache sa jalousie, rendant le vie de Juliet impossible.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Juliet. Elle incarne la femme forte, une merveilleuse maman, une entrepreneuse au top et surtout une amante parfaite.

Ryan quand à lui représente l’homme idéal. Papa poule avec un corps de rêve, quel fille ne craquerait pas … On s’attache à ce personnage au fur et à mesure des pages

Et enfin Thomas… un personnage affreux et je pèse mes mots . Un homme possessif, rendant impossible la vie de Juliet… On s’étonne à s’énerver derrière les pages du roman.

J’ai beaucoup aimé ce roman, je l’ai même préféré au premier. En bref, je le recommande

✌︎L’anecdote à propos de l’auteur :

Carrie Elks a publié son premier livre en France en 2018, intitulé Une minute d’attraction

★Note :

16/20

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s